Cerises18052021 Dsc06549
©Cerise de Céret sur une branche de Cerisier
à voir, à faire Gastronomie & Produits de Terroir

GASTRONOMIE & PRODUITS DE TERROIR

LES MARCHÉS DU VALLESPIR

LE BOULOU

Le jeudi matin et dimanche matin, sur l’Ancienne place de la mairie et sur la Rambla, marché alimentaire et vestimentaire. Toute l’année

Saint Jean Pla de Corts

Le mardi matin, sur la place de la mairie, marché alimentaire, produits de terroir, vestimentaire, accessoires… Toute l’année.

Maureillas-Las-Illas

Le jeudi matin et samedi matin, Place de la République, marché de produits de terroir. Toute l’année.

Reynès

Le vendredi matin, au Pont de Reynès, marché de produits locaux. Du printemps à l’automne.

CÉRET

Véritable tableau vivant, le marché de Céret vous invite tous les samedis matin à découvrir toutes les couleurs et saveurs de la Catalogne! Bonne humeur et convivialité sont au rendez-vous sur ce vaste marché d’environ 170 commerçants ambulants. Ce marché, majoritairement alimentaire, aura de quoi remplir vos assiettes de produits de terroir pendant vos vacances ! Assurément l’un des plus beaux marchés des Pyrénées Orientales !

Toute l’année, Centre-ville.

Les Vespérales : marché de créateurs en Juillet et Août, le mardi soir, Bd Joffre et Jean Jaurès.

LE LIÈGE

Sur les communes de Maureillas – Las Illas et Vivès principalement, découvrez les vastes  forêts de chênes lièges, qui avec plus de 300 jours d’ensoleillement par an, bénéficient de conditions écologiques parfaites.

De nombreux chemins de randonnée, présents sur nos Fiches Rando, traversent ces suberaies.

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur le chêne liège ?

Rendez-vous au Musée du Liège à Maureillas-Las Illas pour découvrir cette matière noble et naturelle au cœur de sa région de production  !

Créé en 1982, il détient une collection unique en Europe d’outils et de machines anciennes ! Plusieurs espaces sonorisés vous feront découvrir l’univers du liège : son écologie, sa récolte, sa valorisation et ses nombreuses utilisations souvent méconnues…

Pour la petite histoire, en 1950, la moitié de la population œuvrait à la noble fabrication du bouchon et des ses dérivés. Aujourd’hui, une industrie a succédé à l’artisanat.

Restons connectés

Les dernières actualités et les bons plans se trouvent dans notre newsletter mensuelle, recevez-la par mail !

Fermer