decouvrir-le-patrimoine.mp4
En Solo ou en DuoDécouvrir le patrimoine

Découvrir le patrimoine

Parcourir le Vallespir, c’est découvrir un territoire chargé d’un important patrimoine historique, culturel et naturel.

Le Patrimoine Historique

Voici quelques sites à ne pas rater !

le Pont du Diable de Céret

Le pont du Diable, véritable chef d’œuvre d’architecture médiévale, construit en 1321, est situé à l’entrée de la ville de Céret. Pont légendaire en pierre à arche unique du XIVème siècle, il enjambe le Tech sur une hauteur de 25 mètres. Réhabilité au fil du temps et des siècles, et inscrit aux Monuments Historiques depuis 1840, il mérite le détour ! Selon la légende, en 1321 les Céretans assistent pour la énième fois à la destruction de leur passerelle emportée par les crues du Tech. Ils décident de faire appel aux nombreux architectes du département qui refusèrent le projet. Un seul accepta le défi ! Plusieurs tentatives de construction échouèrent, ce qui engendra un pacte entre le diable et l’architecte : en une nuit, le pont serait construit par l’Ange déchu en échange de la première âme qui le traversera. L’Architecte pris de remords décida de faire passer un chat ! Le Diable, très surpris, en oublia de poser la dernière pierre qui manque toujours à l’édifice aujourd’hui !

Le Fort Bellegarde au Perthus

Actuellement accessible aux abords.

Le Fort de Bellegarde, situé au Perthus, est une fortification du XVII e  siècle basée sur des fortifications précédentes. Ce n’est qu’en 1659 que le fort devient Français, avec la signature du traité des Pyrénées rattachant le Roussillon, le Conflent et la Cerdagne à la France. Cette même date signe la réelle importance stratégique de l’édifice. Une période de guerre interrompue entre la France et l’Espagne s’en suit alors. En conséquence, les français se lancent dans la construction d’une citadelle moderne, assez puissante pour repousser une éventuelle armée. Alors que les travaux sont en cours, en 1674, les troupes espagnoles s’emparent du fort pour le modifier eux-mêmes. Les Français les délogeant quelques mois plus tard, ces travaux ne verront jamais le jour. Le fort actuel sera structuré par Vauban. Bellegarde servira ensuite à Napoléon pendant les campagnes de Catalogne, puis se transformera en prison durant la Seconde Guerre Mondiale pour la Gestapo contre les passeurs et Espagnols Républicains, Franco s’étant rallié à Hitler. Aujourd’hui, le fort de Bellegarde est fermé aux visites, cependant le pont levis et le site des vestiges de Panissar, petit village dans l’Antiquité, restent accessibles.

Le site des Cluses

Passionnée d’Histoire ? Le site de Les Cluses est fait pour vous !

Le site de Les Cluses est un site de frontière qui porte les traces de passages depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Le long de la rivière De Rome, la Via Domitia est dominée d’un côté par un fort Romain datant du IIème siècle. Elle passait par un étroit défilé qu’il était facile de garder. La situation stratégique du lieu n’avait pas échappée aux Romains qui en ont fait un site d’habitat. Aux Cluses, de nombreuses pièces datant de 350 après JC furent retrouvées, soit moins de 60 ans avant la chute de l’empire. De l’autre côté de la Via Domitia, le Castell dels moros, datant du IVème siècle pouvant accueillir une garnison. Un troisième vestige vient se rajouter : le portorium qui permettait de contrôler les marchandises transfrontalières. Depuis 2010, ces vestiges sont classés au titre des Monuments Historiques. L’Eglise Saint Nazaire des Cluses Hautes est un rare édifice à trois vaisseaux et absides demi circulaires inscrites dans un mur fortifié. Ses fresques du XIIème siècle sont très similaires à celle de la chapelle Saint Martin de Fenollar, à Maureillas-Las Illas.

Le Patrimoine Culturel / Religieux

Le Vallespir est également reconnu pour son patrimoine culturel et religieux. En effet, le territoire regorge d’églises et de chapelles remarquables.
- Vers un patrimoine culturel / religieux classé

L'église Notre-Dame-del-Roure à Taillet

L’église Notre Dame del Roure se situe dans le hameau de la Roure, menant au village de Taillet. Assez petite, mais d’aspect gracieux, l’extérieur se compose d’un bâtiment en rectangle, surmonté d’un petit clocher. La petite bâtisse possède également sa propre légende : Une femme qui gardait son troupeau fut intriguée par l’attitude de son bœuf scrutant les branches d’un chêne. Elle découvrit une image de la Vierge nichée dans le feuillage. Des fragments de l’arbre sacré étaient alors conservés dans une armoire et quelques fibres distribuées aux pèlerins favorisaient la suite de leur voyage. Le petit édifice roman domine la plaine depuis le XIIe siècle. Sa chapelle regorge de trésors : un retable baroque du XVIIe siècle très coloré, des fresques médiévales représentant des scènes narratives, et Sant-Galdric et Sant Isidro, protecteurs des récoltes, deux Vierges du XVIIIe siècle habillées selon la tradition catalane.
Restaurée en 2000, la chapelle a été classée monument historique en 2006.
Elle est ouverte au public à la demande, auprès de la Mairie de Taillet (04 68 39 42 65).
Des visites guidées de la chapelle Notre-Dame-Del-Roure sont organisées par le Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier des Vallées Catalanes.

La Fontaine des 9 Jets de Céret

Erigée en 1313 sous le règne du roi Sanç I de Majorque, cette fontaine originale par ses 9 jets est le symbole d’un territoire marqué par les révoltes : au XVe siècle, le roi Ferdinand II d’Aragon couronne la fontaine d’un lion emblème de la Castille. Après l’annexion du Roussillon (du nord de la Catalogne) à la France, on inscrit sur son socle la phrase : « Venite Ceretens, leo factus est gallus » (Venez Cérétans, le lion s’est fait coq). Et pour renforcer l’emprise française sur la population locale, la tête du lion est tournée vers le royaume de France.
Sur cette place ont été étudiés les termes du Traité des Pyrénées (1659).
La Fontaine est classée Monument Historique depuis 1910.

L'église Saint-Michel de Vivès

Le village de Vivès se développe autour de l’église Saint-Michel suivant le modèle des celleres que l’on trouve en grand nombre dans le Roussillon. L’église probablement érigée dans le courant du XIIe siècle, abrite de nombreux objets protégés au titre des Monuments Historiques, dont une lipsanothèque du XIe siècle, ainsi que deux retables dédiés à saint-Michel, l’un du XVIe, l’autre du XVIIIe siècle.

Un patrimoine naturel d'exception

La cascade des Baoussous à Céret

Dans un coin naturellement paradisiaque de Céret, un sentier vous guidera vers l’exceptionnelle cascade des Baoussous ! Préparez-vous à découvrir ce bijou du Vallespir à l’ombre de sa végétation. Aux heures les plus chaudes de la saison estivale, c’est l’endroit idéal pour se rafraîchir et profiter de la nature. Ce sentier ombragé n’est pas très long. Nous vous conseillons toutefois de choisir des chaussures adaptées à la pratique de la marche en montagne. Se situant à une demi-heure de marche du centre historique de Céret, vous pouvez également, si le cœur vous en dit, poursuivre avec la randonnée « Les balcons de Céret » pour 2 heures de marche en pleine nature caractérisée par un balisage jaune (feuilletez notre Petit Guide Rando).

Les lacs de Saint-Jean-Pla-de-Corts

Vous aimez le grand air, la nature, avoir les pieds dans l’eau ? Les lacs de Saint Jean Pla de Corts sont faits pour vous ! Véritable havre de paix avec le Canigou en toile de fond, les lacs de la commune combleront les envies des petits et grands. Pour les aventuriers, de nombreux prestataires vous attendent avec différentes activités. De la tyrolienne, à l’Aquajump, en passant par le paddle, le waterjump, le téléski et sans oublier pédalos et canoës kayak, vous trouverez forcément votre bonheur ! Plutôt détente et farniente ? Des tables de piques niques, un lac dédié à la baignade et de nombreuses enseignes pour vous restaurer sauront vous satisfaire.
Pour les plus sportifs, le centre naturel de loisirs vous propose un parcours de santé, une promenade ainsi qu’un espace dédié à la course.
Une journée aux lacs de Saint Jean Pla de Corts, c’est la promesse d’une journée réussie!

Le Col de l'Ouillat à l'Albère

Situé à 936 mètres d’altitude, le Col de l’Ullat est un site d’exception dans le Vallespir, situé sur la commune de l’Albère. Un magnifique panorama s’offre à vous avec le Canigó, la montagne sacrée des Catalans, et une vue imprenable sur la vallée Les forêts de pins et de hêtres garantissent un dépaysement total. Le Col de l’Ullat est un site à l’environnement riche et diversifié, ou la faune et la flore règnent.
Pour les plus sportifs, laissez-vous tenter par l’une des nombreuses randonnées qui vous permettront de découvrir un environnement riche et diversifié, et des paysages évoluant au gré des saisons.
Pour les moins sportifs, des tables de piques niques ombragées, des paysages sauvages et une vraie bouffée d’air frais vous attendent !

Restons connectés

Les dernières actualités et les bons plans se trouvent dans notre newsletter mensuelle, recevez-la par mail !