couv eglise saint pierre

L'E

ÉGLISE SAINT-PIERRE

 

L’église de Céret se trouve au centre de la cellere, espace sacré de trente pas aménagé autour l’église dans lequel toute violence est proscrite, offrant ainsi une protection contre les abus féodaux.

La première mention de l’église de Céret remonte à 814, dans un précepte de Louis le Pieux. Plus rien ne reste de ce premier édifice, remplacé par une église romane dont seule la partie basse de la tour de clocher date des XIe et XIIe siècle. Les arcatures aveugles, les baies géminées et l’appareillage en moellons équarris témoignent de cette période. L’édifice agrandi au XIVe siècle est complété d’un portail en marbre blanc du mas Carol, qui porte l’inscription « L’an de notre seigneur 1398 fut fait cette porte ». Les plaques funéraires en marbre inscrites sur la façade, mentionnent la mémoire de seigneurs de Céret comme d’ultimes traces de cette période médiévale.

Au 18e siècle, de grands travaux sont engagés pour l‘église, s’imposant clairement dans le parcellaire médiéval : le chevet est reconstruit, l’immense coupole est installée à la croisée du transept, et la façade est majestueusement aménagée avec l’ajout, au-dessus du portail en marbre, d’une corniche et d’une niche dans laquelle une sculpture de saint Pierre en bois est installée. A l’intérieur la majeure partie des retables en bois polychrome sont installés dans les chapelles latérales et un orgue de près de 3000 tuyaux du XVIIIe siècle domine solennellement la nef, à l’ouest. Le maitre-autel de style néoclassique date du début du XIXe siècle.

L'église et plusieurs retables sont classés au titre des Monuments Historiques.

Share